Blog,  charge mentale

5 signes qui indiquent que votre charge mentale est trop lourde

Devoir penser aux enfants, au travail, aux courses, aux devoirs, aux salats à rattraper, à appeler l’assurance, aux rendez-vous chez le pédiatre, aux parents vieillissants… Et la liste est encore bien longue pour la majorité des mamans et femmes actives aujourd’hui !

Ce travail invisible et insidieux porte désormais un nom : c’est la charge mentale.

En clair, c’est le syndrome des femmes épuisées de devoir penser à tout, pour tout le monde, et tout le temps…

Il n’y a pas dé répit. Et cela engendre chez pas mal de femmes une quantité non-négligeable de stress. (Comme si on ne l’était pas suffisamment assez dans notre quotidien !)

Mais ce n’est pas tout. Si cette surcharge mentale est mal tolérée. Cela peut inévitablement avoir des conséquences sur la santé mentale, mais aussi physique.

Cela commence de manière sournoise par des petits symptômes fréquents et d’une grande banalité… Là ou ça se gâte, c’est quand ces signes persistent dans la durée, voir s’amplifient. A ce moment là, votre corps est en train de tirer la sonnette d’alarme.

Comme il ne peut pas vous envoyer des textos ou des e-mails. Il vous envoie des messages corporels. à vous d’apprendre à les recevoir et à les comprendre ces signaux, au lieu de les ignorer….

Si vous ne réagissez pas. Vous savez ce qui vous pend au nez ? Réponse : le burn-out ou la dépression ! Voici la dure vérité.

Je le sais, c’est brutal… Parce que le but de ce billet. Je vais être cash, ce n’est pas de vous caresser dans le sens du poil. Mais de provoquer une réelle prise de conscience ! J’espère que vous ne m’en voudrez pas…

Sans plus attendre, découvrez tout de suite 5 signes qui indiquent que votre charge mentale est beaucoup trop lourde (et qu’il est désormais temps de réagir).

1) Vous êtes lessivée…

Le premier signe qui ne trompe pas. C’est une fatigue importante. Surtout si ça dure depuis un moment. Et que vous avez l’impression d’avoir deux de tension. Vous êtes en mode batterie faible, dès le réveil. C’est difficile de capter les informations au boulot. Et niveau productivité : n’en parlons pas. C’est la sécheresse totale.

Conseil précieux : si cette fatigue est vraiment excessive. Allez voir votre médecin pour faire pratiquer un bilan médical complet. Ça serait dommage quand même de passer à coté d’une carence ou d’un souci de santé…

à lire aussi :   Comment faire pour ne plus subir les pensées négatives, les ruminations,(et même les waswas) ?

2) à fleur de peau ….

Si vous vous mettez à piquer une crise de colère, après que votre mari vous ait fait une simple réflexion sur le plat que vous avez cuisiné. Ou bien à fondre en larmes après que votre fils vous demande « est-ce que ma tenue de sport est propre pour demain »… Le diagnostic est sans appel : vous souffrez d’une « hyper-réactivité émotionnelle » due à une surcharge mentale selon le Dr Schneider.

C’est « le sentiment d’être débordée, survoltée…. de penser à ne jamais pouvoir tout boucler à temps ». Ca vous parle, non ?

Ces manifestations disproportionnées et inhabituelles (on est bien d’accord) sont le signe d’une charge mentale trop lourde et mal tolérée.

3) Le corps envoie des signaux…

Si votre corps vous envoie des signaux physiques comme :

  • des petites allergies
  • maux de têtes
  • problèmes digestifs
  • nausées
  • douleurs articulaires
  • maux de dos
  • sphère ORL : acouphènes, infections, vertiges, douleurs dentaires…
  • baisse de la mémoire
  • problèmes de peau : psoriasis, urticaires, eczéma etc.

Très souvent, ces symptômes sont le signe que votre corps ne souhaite plus être délaissé, maltraité, ignoré. Il a aussi un droit sur vous.

Comme j’aime le répéter. Le corps, l’esprit et les émotions sont étroitement liés. J’en parle plus en détail ici.

En développant les symptômes du stress. Le corps vous parle, d’où la naissance de »mal-a-dit ». Il essaie de vous envoyer un message pour vous faire réagir de :

– soit de la nécessité de passer à l’action, changer quelque chose dans votre vie.

– soit au contraire de ralentir la cadence, de lever le pied ou de lâcher prise sur certaines choses.

Apprenez à être à l’écoute de vos émotions. Elles sont là pour vous informer de faire quelque chose pour établir un équilibre. Les émotions ne sont pas que dans l’esprit, elles se logent très souvent aussi dans le corps (ventre, nuque, articulations, contractions musculaires etc).


« S’il a mal, tentez des nouveaux changements, expérimentez, à défaut faites-vous aider, mais personne, mieux que vous ne pourra ressentir la détresse et le chagrin de votre corps et y remédier. « 

M. Albertini

4) Sommeil perturbé

S’il vous arrive de vous réveiller en pleine nuit et de vous dire : « mince, je n’ai pas sorti la viande du congèle » ou alors « j’ai oublié de signer le mot de la maîtresse dans le cahier ». Ou encore comme ceci (cas extême lol ^^)

C’est que votre charge mentale est peut être élevée. A tel point de vous perturber jusque dans vos rêves.

à lire aussi :   Stress et anxiété : maladies de ce siècle

Ce n’est plus à prouver le sommeil permet de préserver l’équilibre mental. Et pendant le sommeil paradoxal. Le cerveau trie, traite et classe toutes les informations de la journée. Il permet aussi de retenir de nouveaux apprentissages.

Un manque de sommeil a des conséquences plus ou moins graves sur l’organisme comme :

– une fatigue physique et mentale

-troubles de l’humeur

-un changement de personnalité avec des crises de colère

– une mauvaise humeur

– irritabilité

– nervosité

-et une envie excessive de manger… (Pas très bon pour la ligne).

5) Perte de concentration et baisse de la productivité :

Si vous avez l’impression que votre capacité intellectuelle est diminuée voir saturée au boulot. Que vous n’avez plus trop les idées claires…

Et surtout que les tâches que vous aviez l’habitude d’accomplir avec une grande facilité vous demande aujourd’hui beaucoup plus d’efforts pour les réaliser.

Vous n’êtes plus aussi productive et efficace qu’avant. Et cela génère encore plus de frustration et de désespoir.

Il n’y a pas l’ombre d’un doute. Votre surcharge mentale est en train de gagner du terrain. Le burn-out commence à pointer le bout de son nez…

La définition du burn-out selon le dictionnaire Larousse c’est ça :

Burnout :
nom masculin invariable
(de l’anglais to burn out, épuiser, se consumer)


Syndrome d’épuisement professionnel caractérisé par une fatigue physique et psychique intense, générée par des sentiments d’impuissance et de désespoir.

Dictionnaire Larousse

Je vais conclure avec cette citation tibétaine qui résume en quelques lignes cet article :

charge mentale

Vous souhaitez vous reprendre en main ? Vous recherchez des solutions concrètes et naturelles pour alléger le stress et la charge mentale du quotidien. C’est par ici que ça se passe (si vous ne l’avez pas encore téléchargé). Et en plus, c’est cadeau ! What else.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *