mal-a-dit
angoisse-anxiété,  Blog

Angoisse et anxiété : maladie ou plutôt le mal-a-dit ?

Question : pourquoi certaines personnes avant un examen, un entretien, ou une présentation, sont complètement détendues ? Alors que pour d’autres c’est le stress et la panique totale !

via GIPHY

Réponse : chaque individu est différent et réagit différemment face au stress chronique et va développer des symptômes qui lui sont spécifiques. Nous ne sommes pas tous égaux face au stress !

Il y a deux explications à cela :

  1. Il y a tout d’abord une prédisposition biologique ou génétique. Certaines personnes ont une sensibilité particulière au stress et aux événements stressants. Les antécédents familiaux ont un impact important sur l’apparition de l’angoisse et de l’anxiété.

2. Il y a aussi une prédisposition psychologique. Plus on est soumis dès le plus jeune âge au stress, (surtout pendant la période de l’enfance). Plus il y a des chances de développer des comportements anxieux plus tard à l’adolescence ou à l’age adulte.

1) Relation entre corps, esprit et émotions :

Les expériences de vie négative de manière générale peuvent forger des comportements anxieux tout au long de notre vie. Et à l’inverse une expérience positive va entraîner une émotion positive et des comportements de bien-être et de sérénité .

Il y a donc un lien direct entre le corps, l’esprit et les émotions.

L’anxiété et l’angoisse sont des émotions négatives qui ne sont pas vaines !

Elles alertent l’individu sur deux choses :

  • soit le besoin de passer à l’action et de changer quelque chose
  • soit au contraire qu’il faut arrêter de faire des choses qui n’apportent aucune satisfaction.

Derrière chaque émotion, chaque maux, se cache des « mots », ou plutôt un message à décrypter, une alerte à prendre en compte.

Ceci est une grande bénédiction en réalité ! Car vous vous rendez compte si lorsqu’on se casse une jambe, ou lorsqu’on choppe un virus, notre organisme nous envoyait aucune alerte, aucune fièvre, aucune douleur ? On continuerait à marcher avec une jambe cassée, ou à ne pas soigner une infection, une pneumonie, une grippe. Les conséquences pourraient être une amputation, ou la mort…

à lire aussi :   Talbina : véritable antidépresseur naturel ...

Pour l’angoisse et l’anxiété, c’est la même chose. Notre organisme essaie de nous alerter que quelque chose ne va pas ou plus dans notre vie. C’est pourquoi, de la même manière que nous avons un système de protection sur le plan physique, nous avons aussi un mécanisme de survie et de sauvegarde sur le plan psychique.

2) Maladie ou plutôt le mal-a-dit ?

Pour connaitre quel est le message qui se cache derrière chaque maladie, je vous invite à vous procurer ce super livre de Jacques Martel : « le grand dictionnaire des malaises et des maladies ». La première fois que j’ai lu ce livre, j’ai été bluffée, et j’ai pris une véritable claque, je me suis reconnue dans pas mal de maux, par exemple :

« ANGOISSE

Souvent reliée au sentiment de me croire limité, restreint avec une impression très marquée d’étouffer dans une situation. « 

ESTOMAC (maux d’ … ) (voir aussi : ESTOMAC – BRÛLEMENTS D’ESTOMAC)

Je connais le travail effectué par mon estomac et je sais qu’il représente ma façon de digérer, d’absorber et d’intégrer les événements et les situations de ma vie. Les tiraillements dans l’estomac sont souvent reliés à un besoin d’amour, de « nourriture émotionnelle ,et d’aliments. La nourriture représente l’affection, la sécurité, la récompense et la survie. Si je vis un vide quelconque dans ma vie, je voudrai le combler avec de la nourriture, particulièrement dans les moments de séparation, de mort, de perte ou de pénurie d’argent.

source : livre le grand dictionnaire des malaises et des maladies de jacques martel


–  La panique peut provoquer des diarrhées.
– La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.
– La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.
– Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.
– Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.
– Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.
– Peur de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.
Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.
– Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules. Quand on prend trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.
– Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.
– L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles……

En effet, chaque émotion qui n’est pas exprimée peut se cristalliser dans différentes parties du corps. Et cela a pour conséquences : la naissance de maladies comme nous l’avons vu plus haut.

à lire aussi :   10 bonnes pratiques du jeûne du ramadan pour gagner en piété et sérénité

Conclusion : extérioriser vos émotions ! Car ce que l’on n’exprime pas finit par s’imprimer dans le corps ! C’est comme si on laissait une empreinte visible. Ne l’oubliez jamais… Si il y a bien une chose fondamentale que vous devez retenir c’est celle-ci :

« Ce qu’on réprime s’imprime »

Pour en savoir plus, commandez le livre, en cliquant sur ce lien « le grand dictionnaire des malaises et des maladies »

Si vous recherchez des solutions naturelles pour mieux dompter votre stress, téléchargez gratuitement votre guide de remèdes naturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *