erreurs à éviter quand on est anxieux
angoisse-anxiété,  Blog

Comment éviter ces 4 erreurs commises par toute personne stressée et anxieuse ?

Laissez-moi deviner ? ça fait déjà plusieurs semaines, voir plusieurs mois que votre anxiété vous fait littéralement souffrir… Vous vous sentez de plus en plus submergées par vos émotions. Sortir de cette situation très désagréable commence à prendre l’allure d’un véritable parcours du combattant.

Mais d’un autre côté. Vous essayez de vous rassurer comme vous le pouvez. En plus votre médecin, vous a dit que tout allait bien. Les vertiges, les palpitations, votre sensation d’étouffer sont seulement dues au stress ! Rien que ça (selon le docteur) !

Oui, mais en attendant, c’est vous qui dégustez ! Et vous n’êtes pas totalement sereine… Vous aimeriez sortir la tête de l’eau, et comprendre pourquoi vous êtes toujours autant stressées ?

Laissez-moi vous dire une chose. Peut-être que vous commettez ces 4 erreurs commises par beaucoup de personnes stressées. Vous voulez savoir lesquelles ? Je vais vous les énoncer dans quelques instants…

Mais ce n’est pas tout… En plus de vous montrer les erreurs à ne pas commettre quand on est trop stressée ou anxieuse. Je vous donne surtout les solutions pour vous en sortir. C’est ce qui vous intéresse le plus, je suppose. Sinon, vous ne seriez pas en train de me lire…

Première erreur : croire que le temps est notre meilleur allié…

Croire qu’avec le temps, les symptômes de stress disparaîtront comme par magie est vraiment une grossière erreur !

C’est vrai qu’on aurait tendance à dire que le temps efface les blessures et les peines etc. C’est peut-être vrai dans la vie en général. Mais surtout pas quand on est stressé, anxieux ou angoissé !

Plus le temps passe. Plus les symptômes de stress augmentent et viennent s’ancrer dans le cerveau et l’organisme. Jusqu’à ce qu’être stressé devienne une habitude, voir même une seconde nature ! Conséquence : les voici ci-dessous en infographie.

SOLUTION N°1 :

Le stress et l’anxiété doivent être combattus dès le départ, dès les premiers symptômes. Plus on laisse couler, et plus les symptômes persistent et prennent de l’ampleur. Gérer son stress devient alors beaucoup plus difficile. Au final : on va avoir énormément de difficultés à s’en débarrasser. Résultat : mettre en place des actions efficaces dès le début, c’est primordial !

Ne soyez pas inquiètes… Même si cela fait des années que vous êtes anxieuses. Par la grâce de Dieu, il existe des moyens et techniques efficaces pour lutter contre l’anxiété. Vous en trouverez toute une série dans ce blog. Lisez cet article par exemple.

Au même titre que le corps peut générer une réaction de stress et d’anxiété, le corps est aussi capable d’avoir une réaction de relaxation, d’apaisement, et de sérénité… Ça devrait vous redonner de l’espoir…


Deuxième erreur : vouloir combattre le mauvais stress sans en rechercher les causes …

Pour pouvoir lutter contre l’anxiété efficacement, il faut déjà d’abord identifier contre quoi on se bat ? Ça parait évident dit comme ça, mais c’est quelque chose de pourtant hyper négligé ! On va en général directement se diriger vers des techniques pour combattre son anxiété, sans forcément chercher à en comprendre l’origine, et donc le pourquoi de cet état ! C’est un peu comme si un soldat allait au combat, mais à l’aveugle et sans connaître qui sont ses adversaires ? Ça parait invraisemblable, mais c’est ce qu’il se passe malheureusement dans la réalité.

SOLUTION N°2 :

Il va falloir envisager dans un premier temps un vrai travail d’introspection pour connaitre votre ennemi. Rechercher et IDENTIFIER toutes les sources de stress est primordial ! 

Prendre les problèmes qui causent votre anxiété à bras le corps et les affronter un par un, au lieu de le fuir… C’est que comme ça que vous en sortirez vainqueurs de ce combat contre votre anxiété.

Pour vous aider à les rechercher , il y a deux grandes catégories de stresseurs :

  1. les stresseurs physiques : il peut s’agir de douleurs physiques, de maladies comme (la fibromyalgie par exemple qui se manifeste par de fortes douleurs ostéo-articulaires diffuses, on retrouve beaucoup de cas de dépressions pour les personnes qui souffrent de fibromyalgie). Dans les stresseurs physiques, on peut  retrouver également le manque de sommeil, ou le manque de nourriture , le manque de soleil ou de luminosité en hiver par exemple etc…

2. les  stresseurs psychologiques : dans cette catégorie on retrouve principalement :

  • les problèmes conjugaux et familiaux
  • la mauvaise qualité de vie
  • les problèmes financiers
  • une enfance difficile etc….
stress anxiété

Il y a aussi les causes de stress que l’on a tendance à beaucoup négliger. Alors que ce sont des sources indirectes et importantes de stress toxique, d’inquiétude et d’anxiété comme par exemple :

– les mauvaises habitudes alimentaires (lire cet article pour plus d’infos)

– certains médicaments

– les polluants atmosphériques (pesticides, perturbateurs endocriniens, ondes wifi, etc…)

– la télévision

– l’entourage toxique ou les mauvaises relations sociales

– l’absence de perspective d’avenir

–  le manque profond de spiritualité

– le célibat… pour plus d’infos lire cet article .

L’autre solution pour identifier l’origine de votre anxiété serait de vous faire accompagner par un thérapeute ou un psy. Évitez les thérapies trop longues qui durent 10 à 20 ans ( j’exagère un peu j’avoue), du genre psychanalyse par exemple. Il y a des thérapies brèves très efficaces comme la T.C.C. (thérapie comportementale et cognitive) par exemple ou l’EMDR. Ces deux thérapies fonctionnent très bien pour traiter les troubles anxieux !

Troisième erreur : se diriger en premier vers les médicaments du type antidépresseurs ou anxiolytiques

anxiolytique

Malheureusement les médecines conventionnelles ont tendance dès les premiers symptômes d’anxiété, à prescrire aux patients des anxiolytiques et antidépresseurs. Les effets secondaires sont parfois désastreux sur la santé (hallucinations, idées noires, pensées suicidaires, et j’en passe). Le risque : la dépendance de ces médocs à long terme. Je ne pense pas que ce soit la bonne solution à long terme !

SOLUTION N°3 :

Je ne suis pas contre les anxiolytiques, car ils peuvent s’avérer très efficaces. Même si leurs fonctions première va être de camoufler les symptômes de l’anxiété, sans les soigner véritablement !

Mais j’estime qu‘en première intention, mieux vaut se diriger vers des médecines douces et naturelles. Beaucoup plus respectueuses de notre physiologie, et en plus d’une efficacité remarquable !

Par exemple la plante passiflore a le même effet anxiolytique, lorsqu’elle est prise sur une période minimum de 21 jours que l’oxazépam, un anxiolytique de référence. (lire cet article pour plus de renseignements). Pour commander cette plante, cliquez ici.

Les médecines alternatives, comme la hijama, la sophrologie, la naturopathie sont intéressantes pour traiter l’anxiété.

Si vous recherchez des remèdes pour combattre naturellement le stress et l’anxiété, je vous invite à télécharger ce guide gratuitement, en cliquant ici

Bien sur si les symptômes sont trop importants, et qu’il y a une nécessité absolue à prendre ces médicaments. Dans ce cas précis, une béquille thérapeutique type antidépresseurs devient nécessaire !

D’où l’importance de se soigner dès les premiers symptômes d’anxiété pour éviter cela. Consultez un médecin, pour faire un bilan sanguin, et écarter toute maladie organique, comme les problèmes de thyroïde ou les maladies cardio-vasculaires par exemple.

Quatrième erreur : ne pas vivre l’instant présent !

Malheureusement quand on est trop stressé ou anxieux. Nous avons tendance à soit vivre dans le passé, (à ruminer notre passé), ou soit au contraire à avoir une vision sombre et pessimiste du futur.

Lao Tzu a dit :


« Si vous êtes dépressif, vous vivez dans le passé. Si vous êtes anxieux, vous vivez dans le futur. Si vous êtes en paix, vous vivez au présent. »

SOLUTION N°4 :

Une des clés de la sérénité et du bonheur, c’est de vivre pleinement l’instant présent en faisant la paix avec votre passé, sans se préoccuper du futur, qui est incertain et indéterminé.

Voici un extrait d’un magnifique livre que j’apprécie énormément “Ne sois pas triste“ du Dr El Qarni qui fait justement écho au fait de vivre l’instant présent :

Quand tu te réveilles le matin, ne t’attends pas à voir le soir ; vis comme si tu n’avais qu’aujourd’hui.
Hier s’en est allé avec son bien et son mal, demain n’est pas encore arrivé.
Ce jour, dont la chaleur t’enveloppe et dont le matin s’est levé pour toi, c’est le tien, c’est toute ton existence, pense donc à le vivre comme si tu y étais né et comme si tu devais y mourir.
Ainsi ta vie n’oscillera pas entre l’obsession du passé, de ses soucis et de ses peines et la peur du futur avec son spectre effrayant et son avancée terrifiante.
À ce jour,uniquement, consacre ton attention, ton intérêt, ton imagination, ton assiduité et ton sérieux […]

Ô passé révolu et fini, je ne te pleurerai pas et je te bannirai de ma mémoire car tu nous as quitté pour ne jamais revenir.
Ô futur, tu appartiens à l’inconnu, je ne me laisserai donc pas aller ni aux rêves ni aux illusions. Je ne me préoccuperai pas de ce qui est à venir car demain est néant et n’a pas encore été créé.
« Ce jour est mon unique jour », est la meilleure parole dans le dictionnaire du bonheur pour ceux qui désirent vivre la vie dans toute sa splendeur… ”

Si vous souhaitez vous procurez ce magnifique bouquin, cliquez ici .

Dites-moi en commentaire, si cet article vous a aidé à y voir plus clair ? Et quelles erreurs citées plus haut vous commettez ? Je serais ravie de vous lire 😉

Que la paix soit sur vous


Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *