pensées négatives waswas
Blog,  spiritualité

Comment faire pour ne plus subir les pensées négatives, les ruminations,(et même les waswas) ?

Il n’y a pas de doutes. Les pensées négatives, les ruminations, les pensées obsessionnelles, les waswas… Appelez ça comme vous voulez ! La réalité des choses, c’est que ça peut littéralement vous pourrir la vie…

Vous connaissez le point de départ de beaucoup de troubles anxieux (angoisse, phobie, TOC..) ? Réponse : les pensées négatives !

Vous en avez marre de ces pensées intrusives qui tournent en rond sans arrêt dans votre tête ?

Vous aimeriez mettre un panneau stop à ce dialogue interne qui ne fait qu’accroitre votre anxiété, et augmenter votre négativité ?

Attention, je préfère vous prévenir. Je ne connais à ce jour aucune recette miracle pour empêcher la survenue de ces mauvaises pensées.

En revanche, je connais et j’utilise des moyens concrets, simples et très efficaces pour les combattre et surtout ne plus les subir. En clair, vous pourrez vivre une vie plus sereine.

Vous comprenez la nuance ? Je vous propose tout de suite de les découvrir. Êtes-vous prêt(e) ?

Stop aux pensées négatives


1) Pourquoi les combattre ?

Le problème avec ces mauvaises pensées. C’est qu’elles vont entrainer de l’inquiétude et de l’incertitude avec des questionnements du type :

  •  » Et s’il m’arrive ceci… »
  • « Et si telle personne pense cela de moi… »
  • « Et si je perds le contrôle… »

En ayant ce genre de dialogue interne inquiétant et négatif. On se crée des scénarios-catastrophes vis à vis de l’avenir. Au final, ce ne sont que des hypothèses fictives, des suppositions ! Elles ne reflètent en aucun cas la réalité des choses. Donc retrouvez votre lucidité ! Et n’y prêter plus attention.

Je sais c’est plus facile à dire qu’à faire… Mais c’est vraiment important de le faire !

Pourquoi ? Parce que malheureusement les conséquences de ces pensées inquiétantes sont catastrophiques :

  • anxiété
  • nervosité
  • irritabilité
  • conduites d’évitement
  • peurs
  • crise d’angoisse
  • difficultés a s’endormir (insomnies)
  • gros mal-être

Vous vous reconnaissez dans tous ces symptômes ? Surement, sinon, vous ne seriez pas en train de me lire.

Mais, pas de panique ! Je vous montre dans la seconde partie les solutions explosives que j’ai mises en place pour pulvériser ces ruminations ! C’est parti !


2) Comment faire pour ne plus les subir ? 3 solutions radicales :


Solution N°1 : déconstruire son dialogue interne

Je vous ai déjà dit que ces pensées négatives n’étaient pas le reflet de la réalité.

Voici les questions que vous devez absolument vous poser pour les combattre. (Remarque : vous pouvez faire cet exercice en prenant une feuille et un stylo, ça marche encore mieux !) :

  1. Définir avec précision quelle est la pensée inquiétante qui provoque votre anxiété, mal-être ?
  2. Cette pensée est-elle exacte à 100% ?
  3. Reformuler cette pensée avec des termes plus proches de la réalité
  4. Percevoir la pensée de manière plus positive.

Je vais vous donner un exemple précis pour mieux comprendre.

Il y a quelques jours, j’avais un rendez-vous important chez le médecin.

Et je me suis retrouvée coincée dans les bouchons. Du coup, j’ai eu une drôle de pensée négative : « Mince, je risque d’arriver en retard. La honte. Je vais encore rentrer dans le cliché des arabes qui arrivent toujours en retard ».

(Pardon d’avance pour le cliché ^^)

Puis, je me suis dis : « C’est faux, déjà pour l’instant, je ne suis pas en retard. Puis, c’est archi- faux les arabes ne sont pas tout le temps en retard ! Et enfin en général, dans la salle d’attente j’attends toujours au minimum 20 minutes. Conclusion : ce n’est pas si grave ! Et puis si j’arrive en retard, je dirais la vérité : on est en heure de pointe et je n’ai pas anticipé les bouchons… » Point barre !

à lire aussi :   Comment devenir plus positive et serein(e) : les 3 éléments qui ont un impact fort sur votre état d'esprit

Pour le point 4, je peux aller encore plus loin et me dire:  » et si je profitais de ce moment où je suis bloquée dans les bouchons, pour me détendre, faire du Dhikr, ou bien même de la cohérence cardiaque... »

Vous voyez le truc ? D’une situation négative, je l’ai transformée en quelque chose de plus normale et positive. Voilà ce que vous devez faire désormais quand ça vous arrive !

Il faut savoir que : plus votre niveau de croyance est élevé par rapport à une pensée intrusive. Plus vous aurez de chance de développer des signes physiques liés au stress du type angoisse, transpiration, palpitations, vertiges etc… Ne les laissez plus vous dominer !

SOLUTION N°2 : Apprenez à switcher

Je ne sais pas si vous aussi l’avez remarqué. Mais en général, les pensées intrusives surviennent dans les moments de calme comme :

  • le soir au coucher
  • sur un long trajet en voiture
  • en vacances
  • sur le canapé etc.

Pourquoi ? Parce que quand l’esprit n’est pas occupé à faire une tâche. Pour les tempéraments anxieux. Il va se mettre à ruminer.

Les ruminations : c’est l’intrusion de souvenirs du passé douloureux, ou de réflexions négatives que l’on se fait à soi-même, ou sur les autres ou sur une situation. Un dialogue interne qui va entretenir un sentiment inconfortable.

Vous voulez vous en débarrasser ? Remplissez vos journées avec des choses utiles, passionnantes, qui donnent du sens à votre vie (comme je suis en train de faire, là tout de suite) 😉

Quand des pensées inconfortables surgissent violemment. Vous vous sentez déstabilisé(e) ? Passez tout de suite à autre chose, comme par exemple :

  • faire le ménage
  • faire du sport, des étirements
  • prendre l’air
  • téléphoner à une copine
  • lire un bouquin
  • faire du calcul mental
  • et le top du top : l’évocation, le dhikr (une arme redoutable contre les waswas aussi). J’en parlerais plus tard. Restez attentive…

Passons tout de suite à la troisième solution, l’une de mes préférées. ^^

SOLUTION N°3 : Ne les rendez plus crédibles

Le cerveau est un outil très puissant. Et les neurosciences le confirme.

Ce qui est formidable avec le cerveau c’est qu‘on peut modifier la tonalité de notre dialogue interne. En mettant par exemple un ton plus fort, moins fort, plus aigu, moins grave, plus rapide ou plus lent.

Vous comprenez le truc ? Du coup. Dès que vous sentez que vos pensées commencent à vous plonger dans un état de stress ou de peur. Imaginez dans votre tête un personnage ridicule de bande dessinée prononcer ces mêmes paroles ?

Vous pouvez le faire. La preuve : si je vous demande tout de suite de faire la voix « chelou » de Donald Duck ou de Minnie Mouse. Vous êtes déjà en train de le faire… Puissant, non ?

Faites la même chose avec vos mauvaises pensées !

Elles vont totalement perdre en crédibilité ! Et ne vous feront plus peur du tout. Énorme pépite !

3) Stop aux waswass

Les waswass, c’est quoi ?

Là ; j’aborde un sujet sensible. Qui touche énormément de personnes dans la communauté musulmane. C’est une vraie cause de souffrance malheureusement.

La bonne nouvelle : pour chaque problème, on retrouve des solutions adaptées dans le noble coran et la sounna.

Les solutions et réponses que vous trouverez dans cette partie sont pour la plupart issues du livre « les maladies psychologiques » du Docteur Ait M’hammed Mouloud.

Les waswass c’est quoi ? Ce sont des insufflations qui proviennent du diable, de Satan.

à lire aussi :   Travail : première cause de stress ...


Ce sont des pensées mensongères pour perturber
, dévier et égarer le serviteur. Très souvent ces waswas sont souvent en lien avec la foi, la religion et touchent souvent les personnes pieuses.

Exemple : doute sur les ablutions, ou sur le nombre d’unités de prière etc.

Selon les savants musulmans. C’est en réalité un bon signe…

Pourquoi ? Cela prouve que la personne chemine dans sa foi, dans l’apprentissage de sa religion. Résultat : Satan essaie de la déstabiliser.

La preuve : les insufflations touchaient même certains compagnons qui étaient allés voir le prophète Mohamed (paix et salut sur lui) pour lui dire :

« Ô messager d’Allâh, il y a des choses en nous (c’est à dire du waswâss) tel qu’il nous serait préférable de nous jeter du ciel que d’en parler. »

Donc si vous souffrez de waswas. Ça ne fait pas de vous une personne mauvaise. Et ce n’est pas un châtiment divin. C’est une excellente nouvelle ? N’est-ce pas ?

Plan d’action contre les waswas :

  1. Cherchez protection auprès de Dieu en disant plusieurs fois :

« Je cherche protection auprès d’Allah contre Satan le lapidé ». En phonétique :

“a3oudhou billahi minna sheytane ou rajim”

2. Détourner son attention vers autre chose. Comme on l’a vu dans la partie « apprendre à switcher ».

L’imam an Nawawi le confirme en disant :

 » Si un chuchotement satanique arrive à l’esprit de l’un d’entre vous, qu’il se réfugie auprès d’Allah pour le repousser et qu’il s’abstienne d’y penser en s’empressant de trouver des occupations pour y mettre un terme, et qu’il sache que cette pensée fait partie des insufflations de Satan qui œuvre à son égarement et à sa destruction. »

Commentaire de Sahih Muslim (2/334)

3. Faire beaucoup de dhikr. Preuve : Dieu dit dans le coran


« Et quiconque s’aveugle (et s’écarte) de l’évocation (ad-dhikr) du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un démon qui devient dès lors son compagnon inséparable.


Ils [Les démons] détournent certes [les hommes] du droit chemin, tandis que ceux-ci s’estiment être bien guidés. « 

Sourate az zukhruf verset 36 37

4. Préserver les formules d’évocation (adhkar) du matin et du soir.

5. Lire régulièrement le coran.

coran stress anxiété

Surtout la lecture du verset al-Kursi, et des deux sourates protectrices (al falaq et sourate al-Nas). Preuve : Ibn Al Qayyim a dit :

« Ces deux sourates renferment de manière concise et explicite la protection contre tout mal de telle sorte qu’il n’y a pas un mal sans que celles-ci n’en constituent une recherche de protection. »

Tafsir Al maw’idatayn

6. Faire preuve de fermeté dans son combat contre ces pensées d’origine satanique.

4) Pour aller plus loin :

Je vous mets en dessous une super vidéo de l’imam Ismail Mounir qui traite remarquablement le problème des waswas. Il explique comment s’en débarrasser ?

J’espère vous avoir aidé à y voir plus clair. Je vous ai délivré dans cet article quelques clés que j’ai moi-même utilisées pour ne plus subir les ruminations et les waswas.

Je préfère être toutefois honnête avec vous. Ce n’est pas toujours facile. Et cela demande beaucoup de courage et de persévérance. Mais une chose est sûre vous pouvez y arriver, par la grâce de Dieu. Et vous en serez récompensé(e)…

Vous connaissez d’autres astuces ? Je serais vraiment heureuse de les découvrir. Vous pouvez les partager en laissant un commentaire sous l’article 😉 Vous pouvez aussi livrer vos témoignages, si vous le souhaitez.

Au plaisir de vous lire…

Je vais conclure avec une citation d’Anthony Robbins :

« Si vous restez dans votre tête, vous prenez perpète »

Anthony Robbins

Que la paix soit sur vous 😉

13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *