Stress et alimentation : existe-t-il un lien ?

Hippocrate disait  » Laisse ta nourriture être ton remède et ton remède ta nourriture  » A une époque ou les fasts foods poussent comme des champignons à chaque intersection. Et où la nourriture industrielle est devenue une norme dans notre société. Sans parler des pesticides que l’on retrouve dans beaucoup de nos aliments. (on en parle de tout sa )!!!!  Il est très difficile d’avoir une alimentation saine et équilibrée… Pourtant il va falloir y remédier car de nombreuses études ont démontré que l’alimentation a une influence directe sur notre santé mentale. Le système digestif et plus précisément l’intestin  est notre « deuxième cerveau ( oui oui vous m’avez très bien lu). Il y a près de 200 millions de neurones qui tapissent l’intestin. D’ailleurs savez-vous que beaucoup d’émotions s’expriment par le ventre ? le dégoût peut donner envie de vomir avec l’expression populaire « tu me fais vomir » la tristesse  peut engendrer de la constipation (c’est le cas souvent dans les véritables dépressions) et beaucoup d’émotions fortes coupent l’appétit.  Lorsqu’on a eu une grosse peur on dit souvent : « j’ai eu la peur au ventre « . ou lorsqu’on se fait du soucis on a une expression populaire  » se faire de la bile « . Pour résumé :  il y a un lien entre émotions et système digestif … L’intestin  et le cerveau sont étroitement connectés par le système nerveux autonome de l’organisme . Le saviez vous ? 95% de la sérotonine est produite au niveau des  intestins. La sérotonine qui je vous rappelle est  le neurotransmetteur  du bien être. Elle assure le calme et la sérénité et permet de réguler l’humeur. Alors manger équilibré n’est pas un mythe. Cela permet d’assurer le bon fonctionnement de notre organisme et d’assurer une bonne santé physique mais surtout mentale … Bien sur l’alimentation a aussi une action directe sur notre premier cerveau et préserve la production de neurotransmetteurs tels que la dopamine, l’acétylcholine, la sérotonine…. Pour en savoir plus, je vous invite à lire vivement cet article : Anxiété : et si c’était une carence en hormones du bonheur ? Conseil : privilégier dans l’alimentation les fruits et les légumes frais et colorés. Mais aussi les protéines et les sucres lents ….